Bougouni: Conférence de presse de ce vendredi, suite à l’arrestation du braqueur de la Station Total.

Seydou Koné interpellé depuis le lundi 10 septembre 2018 par la Brigade Territoriale de la Gendarmerie de Kolondièba et qui sera après sur injonction des hautes autorités de la police de Bougouni, son dossier a été confié à la Sûreté  de Bougouni.

Ce sera désormais le commissaire Cheick Keïta qui aura en charge cette affaire, informe le procureur lors d’une conférence de presse fait ce vendrédi 14 septembre 2018 dans la salle de jugement du tribunal d’instance de Bougouni aux environs de 16h.

Seydou Koné a été arrêté à l’aide du médecin d’une clinique de Kébila là où il a été accompagner par son grand frère, à qui il avait menti qu’après, être tomber dans un pont que l’un des barre de ce pont, enfoncé dans son poitrine gauche lui à traverser l’épaule.

Selon Moussa Zina Samaké, Procureur de la République, du Tribunal d’instance de Bougouni, le jeune Seydou Koné, lors de son interrogatoire il répondît comme suite :

Je suis Seydou Koné, née à Bougoula commune de Kébila cercle de Kolondièba dans la région de Sikasso.

J’ai été en Lybie en 2014 j’ai fait trois ans là-bas.  Je travaillais pour un monsieur dont les fils étaient de grand briquant, c’est eux qui m’ont appris comment manipule une arme et après je les aient volés une pistolet mitrailleuse.  Après plusieurs moments de recherche de cette arme par ses jeunes, il se sont découragés et a l’approche de mes venus au mali, j’ai pris une télévision et je les enlevé le moteur et démonter l’arme je les mis à l’intérieur et pour que ça ne soit pas détectable pendant mon voyage.

Une fois au Mali à l’approche de mon village j’ai caché l’arme et appeler ma famille pour qu’ils viennent m’accueillir. Donc la première fois que j’ai eu besoin, c’était pour attaquer la Station de Chackafing ni à Bougouni fait en février dernier, ou j’ai emporté une somme d’un million cent cinquante mille Franc CFA (1.150.000 FCA) l’argent m’a été insuffisant et après maintenant celui du 09 septembre au Station Total mais j’ai fait tous ces attaques avec un tenu militaire (Saharienne) et un rangers que j’ai acheté avec une dame à Bougouni. Je me servais d’un morceau de collant noir pour me masqué le visage lors de mes attaques.

Cette fois si à la Station Total tout à tourner mal pour lui. Avant qu’il n’arrive à s’enfuir, il fut blessé par le brave policier Sergent-Chef de Police Rodrigue DAKOUO qui à riposter avec un PA (pistolet Automatique), contre ses tirs avec un Pistolet mitrailleuse. Mais il blessera aussi le policier au cuisse et un civil du nom de Tidjani Diarra, au pied les deux personnes seront immédiatement évacuer à Kati pour des soins rapides.

Le procureur affirme que Seydou au moment de son attaque, a été filmé par les caméras de surveillance de ladite Station. Et que lors de son audition il à affirmer avoir agi seul sans complice. Il a aussi confier avoir jeté l’arme quelque part dans la forêt et jusque-là les autorités restent inquiètes que quelqu’un d’autre ne le ramasse, pour s’en servir. Ils continue les enquêtes et lance un appel à toutes personnes qui vérront cette arme extrêmement dangereuse, doit le ramener ou le remettre à son chef de village ou autorité car même les balles de cette arme sont dangereuses (Ball incendiaire).

.

Pour terminer la conférence, le commissaire Cheick Keïta, a saluer la population de Bougouni pour leur confiance et le invite à coopérer ainsi.

Aussi il n’a pas oublier les journalistes qui n’ont ménager aucun efforts à faire véhiculer les message et a sensibiliser la population par rapport à la situation.

Enfin pour ce qui est le cas de Seydou Koné il risque un emprisonnement à vie et sera bientôt présenté au Procureur de la république à Bamako puis que sont cas ne peut pas être jugé à Bougouni.

Et les enquête continu car les auteurs de l’attaque de la pharmacie Bougoupharm et de l’agence Orange money fait le 06 septembre 2018, ne sont toujours pas connu.

Moussa Sangaré

0

Moussa Sangare

des jeunes activiste qui se dirige vers l'emergence commun

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :