Bougouni : Les commerçants s’indignent de l’état de dégradation du grand marché à Niébala.

Les commerçants dénoncent la situation actuelle du marché de Niébala, certainement le plus grand des marchés de Bougouni. L’état de ce lieu pendant l’hivernage et très déplorable.

Selon les explications de la Mairie de la commune : A Bougouni les taux de recouvrement des impôts n’atteint pas les 3%.  

« Une situation qui pourrait rendre la conservation des infrastructures publique très difficile. » nous à confier M. Dominique Fomba Adjoint au Maire de la commune urbaine de Bougouni lors de leur restitution publique qui s’était tenu le 19 juin dernier.

  Quelle serais les causes de cette situation ?

Et pourquoi ce faible taux de paiement en impôts ?

Nous sommes allez à la rencontre de quelques commerçants qui nous donnes leurs avis sur le problème :

 Daouda Amara Traoré commerçant au grand marché de Bougouni à Niébala :

« Près ce que dix ans que ça dure le problème, il est causé par les fibres optiques d’orange Mali qui traverses certains caniveaux aux alentours du marché

N’importe où passe ces fibres optiques, ils bloquent la boue dans les collecteurs, et ramène l’eau et les ordures sur le goudron et ce qui fait que les cours de nos maisons sont envahis par l’eau qui suit sa course dans les familles voisines aussi tous les magasins aux alentours sont inondé.  Nous avons interpelé la mairie à plusieurs fois mais sans suite.

  Nous savons tous que pour la construction de la commune urbaine, la mairie à 60% sur les patentés payer par nous les commerçant. Alors quand on observe la commune urbaine de Bougouni on verra que les commerçants contribuent à hauteur de plus de 40 millions de Fcfa. Quand je sortais pour ma dernière session c’était 45 millions de Fcfa.

En ce qui concerne le non-paiement des impôts à mon avis c’est un manque de confiance de la population aux élus communaux, aussi l’appellation impôt n’est pas compris.  Dans la nomenclature des communes et le district de Bamako, il existe 33 poches de recette mais quand on observe ces poches nous verrons que plus de 20 et quelques sont saboté, par ce que la population ne sent pas concernée.

Le PACUM aussi qui est venus pour les performances afin d’aidé les communes. Lors du mandat précédent, je faisais moi-même parti de ce projet PACUM j’étais chargé de le piloté. Les bureaux qui ont été mise en place pour ce projet n’ont eu de suivis. Et l’ONG AAMED dont le projet PACUM à confier la sensibilisation des villages, reste jusqu’à présent inoffensive. Par ce qu’il ne s’agit seulement quelques panneaux affichants « Je paye mes impôts et taxes » pour que les gens payent leurs taxes et impôts. Il faut que les élus passent sensibiliser les populations et faire des restitutions publiques. »

Ladji Sangaré :

« Les eaux de ruissellement cause des dégâts chez nous, les premières pluies tombées à Bougouni nous ont causé des pertes importantes ici au grand marché. L’eau à envahi nos magasins, surtout lendemain de la fête nous avons passé toute la journée à travailler nous étions obligés de fabriquer un bloque avec des pierres pour empêcher plus de dégâts. A mon avis le problème est dû au non curage des caniveaux la mairie doit prendre ces précautions avant le prochain hivernage. »

« Pres ce que 10 ans que ça dure cette situation nous explique monsieur, à chaque hiver la situation s’aggrave dans le grand marché de Bougouni ici à Niébala. » A.N un commerçant  

Lors de nos différentes interviews nous avons eu à faire le constat

 Qu’ils déplorent tous que les magasins de la place sont souvent inondés par les eaux de ruissellement qui de passage sans issu, finissent par rentrée dans les boutiques et rapporte des pertes en produit chez les commerçants. Et certain explique même que beaucoup d’entre eux a l’approche de l’hivernage, se cherchent des places hors du marché pour éviter tout pertes de produit ou d’argent.

Qu’a même du côté de la mairie le message reste claire « le taux de paiement de la taxe de développement est très faible »

 Qu’en pensez-vous de cela ?

Moussa Sangaré

0

Moussa Sangare

des jeunes activiste qui se dirige vers l'emergence commun

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :