Education: Les cours sont suspendus à l’Institut de formation des maîtres de Bougouni (IFM) depuis le 2 novembre des jeunes menacent de marché si la situation n’est pas réglée avant le jeudi 06 décembre 2018

Les cours sont suspendus à l’Institut de formation des maîtres de Bougouni (IFM) depuis le 2 novembre, pour faute du non-paiement des bourses et des trousseaux des élèves.

Des négociations ont été faite. Les autorités locales se sont engagées pour trouve d’éventuel solution à ce problème qui amène aujourd’hui une révolte au sein de la jeunesse,

Ce samedi 01 décembre 2018 s’est tenus une rencontre des jeunes pour trouver des solutions ce problème qui met en danger le devenir de Bougouni.

C’était à la maison de jeune de la ville, ou certain ont pensé que les bureaux du conseil communal et local de la jeunesse se sont trouver incompétente face cette situation.

Et il accuse Mr Diala Diakité président du conseil communal de la jeunesse d’avoir négligé le problème, pour des raisons politique.    et que si les autorités ne prennent pas leurs responsabilités, ces grèves incessantes risquent de perturber le courant de l’année scolaire. Selon Lamine Fadiga le secrétaire général du comité AEEM de l’établissement : « Si le bureau du conseil communal de la jeunesse de Bougouni est aussi la CNJ et si Mr Diala est aussi le représentant de la CNJ, il fait de son mieux face à cette situation. Seulement ce qui est prioritaire il faut une solution pour accélérer les procédures car l’année s’écoule  ».

Vous avez plus détails dans la vidéo ci-dessus aussi téléchargeable sur YouTube

Bouacar Diarra président de l’association des entraineurs de Bougouni, Kolondiéba et Yanfolila, décide de s’engagé pour trouver une solution à ce problème. Et il a posté un message fort s’adressant à la jeunesse ce samedi 01 décembre 2018 à 02h00 sur son compte Facebook comme vous pouvez  lire dans l’image ci-dessous :

Il affirme que les jeunes ne resteront pas bouche face à ce problème, et des mobilisations sont en cours et ils menacent les responsables locales de marché si la situation n’est pas réglée avant le jeudi 06 décembre 2018.

Mais telle n’est pas l’avis de tout le monde car d’autres affirmes qu’ils refusent que certains jeunes se servent d’eux pour des règlements de compte. Et qu’ils ne les serviront pas de bouclier pour personnes pour cause des problèmes de leadership entre Bouacar Diarra, Diala Diakité et d’autres jeunes.

Pour l’instant la situation reste tendue entre jeunes et sa devient inquiétante

Aujourd’hui la question qui se pose : que les jeunes se serve de ces genre problèmes pour crée des mouvements ?

Moussa Sangaré

 

 

0

Moussa Sangare

des jeunes activiste qui se dirige vers l'emergence commun

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :