Mali : Faut-il avoir de beaux diplômes pour réussir sa vie professionnelle ?

Au Mali, qui n’a pas entendu cette phrase qui ne cesse de raisonner : « Pour réussir dans la vie, il faut avoir de beaux diplômes… » ?


Pourtant de nombreuses personnes ont réussi leur vie professionnelle sans passer par un parcours scolaire classique. Certains n’ont pas le bac, d’autres ont suivi une formation sans aucun rapport avec leur métier actuel.

La réussite sociale est un élément important pour chaque individu. Elle se mesure par la richesse matérielle : une belle maison, des voitures et bien d’autres encore. Dans ce cas, si le but est de devenir riche, l’obtention d’un diplôme est-elle rédhibitoire ? La réponse est non puisqu’on peut gagner sa vie suffisamment sans avoir de diplôme. De nombreuses activités permettent à tout le monde de gagner de l’argent.

Quelques conseils et informations utiles à ce sujet par notre rédacteur :


Le secret : réussir à sortir du moule
Beaucoup de gens n’ont pas eu la chance d’aller loin dans les études. Certains ont dû arrêter par faute de moyens et d’autres, par le décrochage scolaire. Certes, le succès passe par les diplômes pour les postes qui nécessitent du professionnalisme.
Les diplômes ouvrent les portes du monde du travail et les offres mentionnent les critères qu’il faut avoir dans son bagage. Toutefois, ce n’est pas le seul moyen pour arriver à ses fins. Devenir riche est accessible même si l’on n’a pas fait des études universitaires.
Pour cela, il faut du cran et du courage pour aller vers des terrains inconnus. L’arrivée d’internet a ouvert la porte à de nombreuses opportunités et les possibilités dans le domaine du digital sont infinies. Il suffit d’une bonne dose de détermination et beaucoup d’huile de coude.


On ne devient pas riche avec un salaire
Le système scolaire est adapté pour éduquer de bons employés. La course aux chiffres d’affaires sera le lot de tout salarié modèle. Et même en économisant pendant des années, l’on ne peut pas devenir riche en se basant seulement sur un salaire. De plus, la vraie liberté n’est-elle pas de faire ce que l’on veut au moment où on le décide ?
Certains employés arrivent à gravir plus vite les échelons en consacrant plus de temps et des siens dans leur travail. Cependant, à quoi cela sert-il d’avoir assez d’argent et pas le temps de le dépenser ? Ce n’est pas la notion de richesse dont on parle, car l’argent est important, mais l’épanouissement est aussi un critère de taille.
En cherchant l’accomplissement personnel, il est plus possible de devenir riche et heureux. Lorsqu’on ne pense plus aux chiffres d’affaires, la qualité de vie se trouve améliorée. Le temps devient précieux et onéreux, mais pas en matière d’argent, on dépense son temps pour des choses passionnantes.


Adopter les bonnes attitudes
La première décision à prendre est de quitter ce qui ne rend pas heureux. La vie est trop courte pour perdre son temps à faire des choses qui ne correspondent pas à son profond désir. Il faut trouver les meilleures idées et en faire des projets. Et surtout, il ne faut pas avoir peur de se lancer.
De nombreuses personnes ont déjà emprunté ce chemin du risque, un partage d’expérience peut être enrichissant. Entre placement ou création de valeur, la possibilité de s’enrichir est encore vaste. Avec le monde du digital, de nombreux métiers n’ont pas encore été créés.
Le plus important est de ne jamais baisser les bras et de croire dur comme fer à son projet. Et peu importe le nombre d’échecs rencontrés, la dernière clé est toujours la bonne. Le diplôme n’a rien à avoir dans de telles entreprises, ce sont les efforts et la persévérance qui sont sollicités.


Rêvez grand et commencez petit
À l’école, on n’apprend pas à rêver, on apprend plutôt un cadre académique prédéfini. On nous apprend à réussir une carrière d’avocat ou de médecin. Dans la vie réelle, ce sont des métiers qui pompent tout notre temps et notre énergie. Il est alors impossible d’avoir une vie de famille harmonieuse même avec beaucoup d’argent.
Dans la vie, on ne cesse jamais d’apprendre et il est épanouissant de choisir ce que l’on veut connaître. Une fois que l’on a un but unique qui nous ressemble, le reste n’est plus qu’une question de temps.
Au début, il est certain qu’on ne peut pas obtenir immédiatement la vision de nos rêves. Cependant, en œuvrant chaque jour vers ce but ultime, la réussite est juste au bout du tunnel. Il faut croire en soi et à son potentiel, ce que l’on peut rêver peut devenir une réalité. La patience est un apprentissage qui nécessite de la maturité et de la confiance en soi.

La discipline personnelle est votre meilleure alliée
La création de son entreprise est une aventure à la fois excitante et difficile. En tant que salarié, l’on est sûr de recevoir à chaque fin du mois une somme d’argent contre tout le travail effectué. En tant qu’entrepreneur, on est le seul capitaine à bord du navire. La responsabilité de tout ce qui s’y passe nous incombe.
Heureusement que l’accomplissement personnel est un let motive qui donne des ailes à celui qui le poursuit. C’est ce bonheur qui fait sortir du lit à pas d’heure qui signifie qu’on est sur le bon chemin. C’est une aventure qui n’est pas de tout repos, on peut être appelé par notre passion à tout moment.
Toutefois, si cela vient de notre tripe, le parcours ne peut être que pur bonheur. Au final, l’argent n’est qu’un bonus du travail qu’on a accompli. La plus grande satisfaction reste le chemin accompli, le nombre d’obstacles contournés et la fierté d’avoir brassé mille dangers.


Les alliés, un atout majeur pour réussir
On ne peut pas agir bêtement surtout lorsqu’il s’agit de l’œuvre de toute une vie. Et même si l’on croit à notre projet, une étude préalable du terrain que l’on va emprunter est primordiale. On n’a pas besoin d’être un génie pour comprendre que les échecs des autres peuvent nous aider à tirer des leçons.
Il est impensable de s’aventurer seul, sans l’aide de quelques acteurs du milieu. Le cercle social est primordial pour analyser le domaine où l’on veut évoluer. Avoir un mentor expérimenté est une chance qu’il ne faut pas laisser passer.
Il faut penser à profiter de son réseau pour s’enrichir et apprendre davantage de son métier. Les alliés sont nécessaires pour avoir une idée de l’avancement du projet. Les conflits sont à éviter, car ils peuvent freiner la réussite de l’entreprise.


L’apprentissage par expérience
Peu importe le domaine où l’on veut évoluer, le premier pas est toujours le plus difficile. Apprendre de nombreux métiers peut nous emmener vers celui qui nous ressemble. Il est important de se fixer des objectifs et de s’y maintenir.
Si l’on veut par exemple réussir à gagner de l’argent sur internet. On doit commencer par créer son blog ou son propre site. On utilisera ensuite cet outil pour attirer du trafic afin de le monétiser. Ce n’est pas une chose facile, on doit tout le temps s’informer de ce qui se fait et d’être toujours à jour sur les tendances du moment.
Le temps que le projet trouve son rythme, on doit travailler comme un acharné. Au début, l’argent ne doit pas être la motivation, car l’on peut abandonner dans ce cas. C’est un travail qui nécessite des heures de recherche, des nuits sans sommeil, mais l’enjeu est de taille. Un défi personnel qui doit nous rendre fiers à chaque étape réussie. Le reste c’est de dire que la réussite n’est rien en rapport à la satisfaction d’avoir mené à bout son projet.


L’apprentissage par les expériences des autres
Bon nombre de personnes partagent leur propre expérience pour monter son entreprise. Elles donnent les étapes importantes et les lignes directrices pour réussir à entreprendre en dehors du système éducatif. Par le biais de ces formations, on peut apprendre et être plus sûr avant de commencer sa propre entreprise.
On peut donc investir dans des cours ou des formations payantes pour maitriser un domaine précis. C’est nécessaire lorsqu’on n’a aucune notion de la création d’un blog par exemple. On investit quelques euros pour débuter, on continue à s’enrichir de connaissance jusqu’à ce que l’on soit prêt pour se lancer.
C’est une étape où l’on doit investir pour pouvoir réussir à gagner beaucoup d’argent par la suite. Après, en cours de route, on apprend de sa propre expérience et des erreurs que l’on a commises. En quelques années, il est sûr que l’entreprise prend son envol et l’argent coule à flots.

Alors, jeunes maliens, qu’attendez-vous ? Soyez réalistes et mettez-vous au boulot…

Article par Oumar Coulibaly

0
fb-share-icon0
20
fb-share-icon20

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :