Revenons un peu en arrière: Des choses très importante à savoir sur Doussou BAGAYOKO la fille de la reine de Didadi Nahawa DOUMBIA

Ramata Doussou Bagayoko est la fille de l’illustre chanteuse malienne Nahawa Doumbia et de son chef d’orchestre N’Gou Bagayoko.

 Dès ses huit ans, elle rejoint sa mère et chante quelques morceaux sur scène et sera vite remarquée pour son style et son timbre de voix. Sa famille incita Doussou à poursuivre ses études jusqu’au baccalauréat.

Par la suite, elle remporte plusieurs concours musicaux organisés par la télévision nationale du Mali, «Chandelles»,  «jeunes talents en faveur de l’Association malienne de lutte contre les déficiences mentales» et son nom commence à circuler dans le milieu musical.

Repérée par l’ORTM, chaîne télévisuelle, elle rejoint la Côte d’Ivoire pour enregistrer son premier album «Sumba» qui sort pour ses dix huit ans, en 2001. Son style assez moderne mélangeant des inspirations mandingues, des instruments traditionnels, funk, soul, boîtes à rythmes et percussions… séduit par son innovation et sa fraicheur. Cet album enflamme le Mali et Doussou devient la nouvelle idole de la jeunesse. Elle commence alors un long parcours entre les émissions, top show, concerts….

Peu à peu, Doussou concilie la musique avec le nouveau rôle de conseil et d’éducation qu’elle incarne auprès des jeunes. Elle trouve avec justesse les mots pour inciter les jeunes à s’approprier leur vie et leur histoire, à construire, à travailler…

Engagée auprès des questions sociales, de la place des handicapés, de la prévention sanitaire elle sera récompensée par le trophée «Sorofé Kono» par le Ministère de la Santé du Mali.

Elle rejoint l’Europe en 2003, aux côtés de Frédéric Galliano autour du projet «Frédéric Galliano and The African Divas». Cette création mélange des bits électroniques, avec des instruments traditionnels et des voix de divas africaines. La musique séduit et ils se produiront dans les plus grands festivals européens (Solidays, Eurockéennes, Francofolies de la Rochelle, Francofolies de Berlin…) et poursuivront par des tournées dans toute l’Europe et en Asie.

En 2005, Doussou Bagayoko rejoindra le Mali pour enregistrer son deuxième album. Elle sera nominée «Etoile montante» à la sortie de son deuxième album «Dayelé» en 2005, par le Ministère de la Culture du Mali.

Doussou devient alors une star nationale confirmée et ses projets commencent à s’exporter dans différents pays africains. En 2008, elle se produira au Festival Africolor et poursuit les concerts en Afrique et en Europe. Et un autre  album «Danaya» sort en juin 2011 au Mali.

Et Aujourd’hui  elle contenue a faire vibré  la jeunesse avec son dernier  single intitulé  SINANBAN

Le 28 Août 2017 Bougouni-Mali                www.bougouni-city.com

0

Moussa Sangare

des jeunes activiste qui se dirige vers l'emergence commun

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :