SECURITE INTERIEURE : La gendarmerie de Bougouni a mit aux arrêt une bande de braqueur à mains armées composer de 7 éléments.

Dans la nuit du vendredi 25 octobre 2019 aux environs de 23h le nommé Bourama Koné un jeune de Massablacoura Bougouni dont les parents sont de gninindougou, s’est transporter à Soulouba avec un pistolet automatique dans la boutique de Pierre Coulibaly un habitant du hameau de Bassibougou à Soulouba

Il s’est présenté avec la somme de 5.000 Franc CFA voulant la monnaie avec le boutiquier

M. Pierre Coulibaly cherche la monnaie dans sa caisse et en levant la tête Bourama Koné braqua l’arme sur lui et tenta d’en faire usage heureusement pour le boutiquier l’arme ne s’est pas déclencher, Pierre pour se sauver se jeta sur le malfrat et cria au secoure et c’est en ce moment qu’il fut aidé par la population, ils parviennent à maitriser l’individu.

La gendarmerie de Bougouni a été alerté à 01h du matin, les hommes de Kaly Sidibé CB de la gendarmerie de Bougouni, arrivent sur place aux environs de 02h.

Le lendemain 26 octobre le braqueur à mains armée Bourama Koné, lors de son interrogation à la gendarmerie, balance le nom d’un certain Gaoussou Sidibé de Kalana, employé de la mine de Faboula qui recruterait des jeunes et les enverrait à l’opération pour ses besoins d’argent.

Pour mettre au claire cette affaire le 27 octobre une mission fut dépêchée à Kalana pour interpeler : Gaoussou Sidibé, Drissa Sidibé dit espagnole, Koli Keïta et Moussa Bamba, le même jour toujours pour le même affaire un Bakary Komina fut appréhendé à 7h00 à Yanfolila non loin du lycée.

Les enquêtes remonteront à celui qui a vendu les deux armes au nommé Gaoussou Sidibé, Boubacar Yanoga un fabriquant d’armes sans autorisation.

En somme une bande de 7 personnes dont le chef est Gaoussou Sidibé a été démantelé

Message de

Kaly Sidibé Commandant de la brigade de la gendarmerie de Bougouni :

Ici à Bougouni la gendarmerie est là pour les populations nos téléphones ne s’éteint jamais donc à cet effet elles peuvent à tout moment nous appeler et nous sommes là pour eux.

Et je profite pour demander la collaboration des élus éloigner avec nous service de sécurité.

Les moyens ne manque pas nous sommes équipées des trois véhicules.

Et pour la sécurisation des Forains et leurs biens, j’ai initié une patrouille en collaboration avec la garde nationale qui se tiendra chaque lundi de 18h à 06h du matin. L’opération a commencé depuis le 23 septembre 2019 à chaque sortie nous commençons de Bougouni en allant à garalo et pour terminer à Gninindougou.

Aussi les chefs de la gendarmerie et ceux de la police sont obligé instaurer la police de la proximité

Les malfrats avaient en tout deux armes un pistolet automatique 9 mm avec des balle réel de calibre 32 et un autre pistolet artisanal.

Moussa Sangaré

0

Moussa Sangare

des jeunes activiste qui se dirige vers l'emergence commun

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :